Voyage Gourmand
Bretagne

Balade sur la Côte d’Amour {1} Le Croisic et sa côte sauvage

Le beau temps a soudain refait son apparition et je pense que je ne suis pas la seule à être ra-vie ! (le soleil a assez brillé ces derniers jours pour me mettre d’excellente humeur pendant de très longues semaines!)

Je n’ai pas partagé de recettes par ici depuis longtemps, toutefois ça ne veut pas dire que je n’ai pas cuisiné et que je me suis arrêtée de manger! Au contraire j’ai testé beaucoup de recettes ces derniers temps, sans forcément les photographier… celles de vos blogs, gardées dans un petit coin d’ordinateur depuis des mois! Pour résumer, je peux dire que c’était aussitôt prêt, aussitôt mangé!

C’est bon de s’arrêter un peu de temps en temps, faire une petite pause. Pendant ce temps, j’ai pu réfléchir à ce que je voulais vraiment publier sur le blog* et également penser ce dossier que je voulais publier à tout prix cet été! **Peut-être qu’il manquera ici les photos que tous les touristes prennent, mais j’essaierai de vous montrer plusieurs facettes des lieux à la fois.

Si vous avez lu jusqu’ici (et je vous en remercie, cela veut dire que vous avez passé un petit peu de temps sur le blog), je vous préviens, ça risque d’être encore long…

* * *

Je vous emmène donc en balade sur la Côte d’Amour et peut-être (sûrement même) dans les régions voisines ! Chaque article commencera par une petite carte postale du lieu, suivi d’une recette publiée à la suite…

Je commence donc mon voyage par la côte sauvage et la ville du Croisic.

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir: Le Croisic (labellisée « Petite Cité de Caractère ») se situe à l’extrémité Ouest de la presqu’île guérandaise, dont je vous parlerai par la suite, et la ville est délimitée au Nord, à l’Ouest et au Sud, par une côte rocheuse qui la caractérise, la  Côte Sauvage. Petite carte pour comprendre:


Afficher Loire-Atlantique sur une carte plus grande

Fin juin, j’ai profité des belles éclaircies pour me balader sur la côte sauvage où je n’étais pas allée depuis déjà beaucoup de temps pour quelqu’un qui habite tout près… Par jour de beau temps, tout est très paisible, mais les jours de tempête, il nous arrive d’aller braver le vent pour voir les vagues déferler sur les rochers…

Les pins centenaires, déformés avec le temps par le vent, sont présents un peu partout dans le paysage, les maisons qui bordent la falaise s’ouvrent petit à petit jusqu’à l’été, certaines sont même victimes de l’érosion et se retrouvent sur un petit îlot de falaise encore relié à la route… Il est même possible d’emprunter un chemin pédestre tout le long de la côte pour découvrir le paysage.

Près de la côte sauvage, on entre dans la ville du Croisic (en breton Kroizig) qui a plus de 7 siècles d’existence et d’histoire (pour en savoir plus, vous trouverez ici un très bon article de Laurent Delpire, auteur et historien).  Elle fut une ville clef du commerce maritime européen entre le XIVème et XVIème siècle, très prospère et puissante à l’époque. C’est à présent une petite ville de pêcheurs. 

En quelques lignes, il y a la ville ancienne avec des petites maisons en vieille pierre et d’un autre côté le port et son quai, bordé de petites boutiques, où il est très fréquent de rencontrer de nombreux goélands et mouettes… On peut trouver le long du port un tas de souvenirs à rapporter, comme les fameux pulls marinières, ou alors pour les frileux des tricotés-main à grosse maille et même des cirés (ça sert!).

Vous vous dites peut être, quoi de gourmand dans ce voyage alors?

Comme en Bretagne, en Loire-Atlantique on trouve des villes qui historiquement étaient bretonnes et ont donc pour traditions les mêmes spécialités : je pense au kouign-amann (traduction: gâteau beurré…), originaire du Finistère mais qui se trouve partout,  aux crêpes et galettes (et je ne peux pas faire l’impasse sur ces deux là, vous verrez que ce commentaire prendra tout son sens très bientôt…), au poisson et produits typiques (conserverie, yaourts…).

Il y a donc de quoi écrire encore bien plus, mais je réserve cela pour le prochain épisode…

*Le blog a encore changé d’apparence, décidément!

**Une petite précision, il ne s’agit pas d’un dossier « sponsorisé » 🙂

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez encore faim ?

6 Commentaires

  • Reply
    argone
    31 juillet 2012 at 9 h 19 min

    Je ne connais pas du tout cette région et tu me donnes envie de la visiter … ça a l’air tellement beau ! (et j’ai hâte de lire la suite !)

    • Reply
      Lulu
      2 août 2012 at 23 h 37 min

      Merci argone! =) C’est très agréable, mais surtout en septembre/octobre, c’est la meilleure période je dirais… A très bientôt! 🙂

  • Reply
    Activadom
    1 août 2012 at 0 h 29 min

    Merci pour cette belle balade. Le Croisic, la Baule, Le Pouliguen, Guérande… les souvenirs de mon enfance me sont revenus  » en pleine tête »… J’y allais en vacances avec mes parents et mes frères et soeurs. Je me souviens particulièrement du petit port du Croisic. Encore merci. Une bretonne de Brest même…

    • Reply
      Lulu
      2 août 2012 at 23 h 35 min

      C’est chouette ça! et de rien! Avant d’y vivre j’y allais en vacances aussi, de beaux souvenirs de la mer… suis les prochains épisodes, ça devrait te plaire =)

  • Reply
    {2} Guérande et ses environs, épisode 1 | Voyage Gourmand
    21 août 2012 at 0 h 48 min

    […] bord des routes qui traversent les marais salants (en direction du Croisic par exemple), on trouve des petits vendeurs/producteurs de sel qui vendent directement leur […]

  • Reply
    Dimanche Côte Sauvage | Voyage Gourmand
    29 août 2015 at 21 h 21 min

    […] vous avais déjà parlé de cette côte sauvage et du Croisic sur le blog, toujours plus ou moins le même paysage érodé, mais dont les couleurs […]

  • Commenter

    CommentLuv badge